Borangame: par les gamers pour les gamers

 

Vous n’avez jamais pensé que votre console, source de divertissement et détente mérite plus ?

 

 

Je ne parle pas de décorations ou upgrade technique, je parle de la console telle quelle, de l’objet en soi, de la zone où elle se trouve, de la position dans laquelle tu l’as reléguée. Vous n’avez jamais pensé au fait que vous avez laissé pendant des mois, des années ou même plus, vos sources de divertissement là-bas, en désarroi, en premier lieu disponibles, ne nous dédiant jamais l'espace réel qu'ils méritaient, après le divertissement qu'elles vous fournissent ? Voilà, c’est exactement ce que j’ai pensé dans le lointain 2012. Mais faisons un petit pas en arrière. 

 

Je m’appelle Marco Boranga, et je suis un gamer avant tout. En fait, c'est peut-être mieux de dire que je l'ai toujours été. Depuis mon enfance (j'avais encore mes cheveux !), j'ai toujours eu une grande passion pour les jeux vidéo. Vous vous demandez sûrement comment je l'ai eu à l'époque, puisque c'était il y a quelque années. Ta curiosité trouve déjà une réponse : à l’époque il n’y avait pas toutes les technologies actuelles mais les PC existaient déjà.

Grâce à ma passion, j'ai appris et commencé à programmer en DOS juste pour créer mes premiers jeux vidéo, très basiques et certainement pas aussi sophistiqués que ceux d'aujourd'hui. Je me rappelle encore quand, en 1998, je suis passé du PC à la console, vu que je les considérais déjà une source de divertissement spécifique, sauf que mon PC était encore utile pour d’autres choses.

Il faut que tu saches, que j’ai grandi dans une famille qui, dès les années 1900 travaillait les métaux, en particulier le fer, et, comme c’était normal à l’époque, je suis rentré dans le monde de l’entreprise dès mon jeune âge. Le travail me coûtait beaucoup de temps et, sachant que j’avais aussi une famille, les moments pour penser à mon divertissement personnel et aux consoles étaient presque nuls.

 

Tellement rares, que, pour me dédier à ma passion principale, je devais attendre que le reste de la famille aille se coucher afin d’avoir quelque moment mérité de détente.

 

Tous mes impératifs quotidiens m'ont fait perdre ce qui était ma première et unique passion, celle que j'avais depuis mon enfance, c'est-à-dire la passion des jeux vidéo.

 

De plus en plus, avec le temps, j'ai ressenti le besoin d'avoir mon propre espace, un lieu où je pourrais avoir des moments de détente qui me permettraient de me débrancher et de me déconnecter du reste, ne serait-ce que pour une courte période. Je sentais l’exigence d’un espace personnel, loin d’éventuelles mains étourdies; un espace physique protégé de ma famille, de personnes qui peuvent toucher, même par hasard

 

Bref, je sentais l’exigence de créer un espace vital de gamer

 

Peut-être que tu ne connais pas le bonheur d’avoir des enfants, mais j’imagine que tu puisses comprendre la même situation dans le cas où tu partages ton chez-toi avec une ou plusieurs personnes: il y a toujours quelqu’un qui, même sans le faire exprès rentre toujours en contact avec les consoles.
Cela m’arrivait souvent avec les enfants, étant petits et curieux, ils avaient toujours la tendance à vouloir toucher les consoles.
Mais je suis sûr qu’au moins une fois il t’est arrivé que, avec leur mains indiscrètes, involontairement, ils aient mis en danger ta source de divertissement.
N’est ce pas?

 

Bref: j’avais le besoin de protéger ma passion et de créer ma propre game room, tout en ayant très peu de place à ma disposition.

 

Parce que outre la valeur économique des consoles (qui ne sont pas offertes) ce qui m'aurait beaucoup troublé dans un éventuel dommage, c'est la valeur émotionnelle, liée à la source de ma détente quotidienne, de détente et fuite de tous les problèmes communs de la vie.

 

Je me rappelle encore de ce jour en 2012, comma s’il s’agissait d’hier : je jouais mais mon esprit était bloqué sur ce problème qui me tourmentait depuis quelques jours. Je voulais trouver une solution pour concevoir cet espace protégé et réservé.
Je voulais que la console ait son propre espace, de même pour les pads ; je voulais valoriser cet espace, peut-être avec un éclairage spécifique; je voulais aussi, depuis que je suis là, trouver une solution pour l'infinité de câbles qui se défilent ici et là comme des serpents éparpillés dans la pièce. Je voulais projeter cet espace protégé et réservé.

 

J’ai essayé de trouver quelque solution, mais, à l’époque je n’avais rien trouvé.
Vue mon expérience dans le travail du métal, je me suis dit “Marco, tu dois le concevoir et le faire toi-même.".

Il n’y avait pas d’autre option.J’ai dédié quelques heures des semaines suivantes a créer un projet faisable pour la réalisation de cet espace, pour la création d’un véritable autel pour ma console. Après des jours de planification, de nombreuses erreurs et des problèmes de toutes sortes, j'étais arrivé à une solution qui, à l'époque, semblait être la meilleure.

 

J'avais créé, sans le savoir, quel serait le premier support de Borangame.

 

Une fois fait, je l'ai ramené à la maison pour le tester, dans ce qui est devenu depuis le domaine "expérimental" pour tous mes nouveaux designs et produits de consoles. Le résultat était optimal: la console avait son espace dédié, hors de portée de mains indiscrètes. Les câbles étaient rangés et organisés comme jamais auparavant. Le fruit de mon divertissement était maintenant sûr, soutenu par de robustes poutres en métal, protégé d’éventuels coup ou vibrations. Mais surtout, ma console était là, dans son espace réservé, qu’elle méritait. Quelques jours plus tard, des amis sont venus me voir.


Ils ont aussi une passion pour les jeux vidéo ; vous savez, les gens ont des amis qui ont les mêmes intérêts. Je leur ai montré ce que j'avais créé : j'étais curieux de connaître leur opinion. Contrairement à ce à quoi je m'attendais, ils ne m'ont pas donné de commentaires positifs. Ils pensaient que vu mes capacités avec le métal, j’aurais pu mieux faire, les poutres étaient grosses, la console peu valorisée. En effet, ils avaient raison, sauf qu’à l’époque j’étais trop satisfait par ce que j’avais créé pour m’en rendre compte. D'abord découragé, j'ai ensuite réfléchi aux paroles de mes amis : en fait, ils avaient raison, j'aurais pu faire beaucoup mieux, et sans efforts inconcevables !

Et c’est ce que j’ai fait.

J’ai pris le projet et je l’ai amélioré partout, en faisant attention à chaque petit détail.

 

Je l’ai recréé, installé chez moi et appelé mes amis qui avaient rejeté la première version. Vous voulez savoir comment ça s’est passé? Ils ont été tellement enthousiastes per ma création qu’ils m’en ont demandé un chacun, pour les installer chez eux. J’ai réalisé une dizaine de prototypes ; J’appréciais qu’eux aussi avaient un espace dédié pour leur source de divertissement et détente.
Je dois dire avec fierté qu’ils ont tous accepté mon cadeau avec beaucoup de plaisir. Il plaisait tellement qu’un d’eux, un soir, me demanda pourquoi est-ce que je ne l’avais pas encore commercialisé. En effet, je n’y avais jamais pensé.
Tel l’artisan que j’étais, j’avais pensé à produire le produit en quantité très limitée, pas à le commercialiser. Mais cette idée qu'il m'avait mise en tête n'était pas une mauvaise idée du tout.

 

L’entreprise d’élaboration de métaux je l’avais déjà, j’aurais juste eu à faire un peu de pub et voir si le produit se vendait bien. C’est ce que j’ai fait cette fois aussi et ça a bien marché. J’ai créé Borangame et j’ai commencé à distribuer les supports, en passant de petite à grande production grâce à des appareils de haute technologie qui étaient disponible dans mon entreprise.

 

 

J’ai continué a travailler sur des projets toujours plus soignés pour améliorer les supports toujours et encore, jusqu’a insérer des ventirad sur le support métallique, des lumières LED et des systèmes pour cacher les câbles et alimentateurs.
Chez moi j’ai encore le poste de travail "expérimental" pour tester toutes les idées qui me viennent à l'esprit, pour tester les nouveaux projets, pour voir si les nouvelles solutions sont réellement meilleures que les anciennes.

 

Et surtout, je n’ai jamais arrêté de jouer.

 

J’ai crée Borangame en tant que joueur, (tu peux me trouver ici PlayStation et ici Xbox) en analysant les problèmes que tu connais probablement déja, comme moi dans le lointain 2012: tu ne mets pas assez en valeur ce qui te détache du monde, ce qui te permet de te détendre, ce qui t’amuse et tu ne disposes donc pas de l’espace digne du gamer qui est en toi!
Et ainsi j’ai créé les seuls supports garantis A VIE dans le monde.

 

Si tu veux en savoir plus sur comment ces supports peuvent t’aider pour créer ta game room, clique ici

 

DÉCOUVREZ LES MEILLEURS PRODUITS POUR VOTRE SALLE DE JEU